Joseph Gillain (Jijé)
1914-1980

apprendre auprès d'un maître



- Vous avez laissé entendre que, jadis, vous aviez suivi des cours du soir de dessin. Que pensez-vous des écoles de dessin?

- Ah, c'est une anomalie, l'école! L'atelier, ça c'est quelque chose! Dans les écoles, le plus souvent, on a affaire à des professeurs médiocres qui sont parfois en poste depuis trente ans et qui barbotent dans de vieilles ornières. Les élèves perdent leur temps, évidemment. Et ce qui est terrible, c'est qu'ils ne le savent pas. D'ailleurs, il suffit de voir combien peu d'éléments réellement valables sortent finalement de ces écoles. Peut-être un sur cent? Ou un sur mille?!... C'est un colossal gaspillage de temps et d'argent. Je crois que ce ne serait pas une mauvaise chose que de supprimer les académies de dessin. Les jeunes reçoivent une bourse pour fréquenter l'école de dessin? Il serait bien plus intéressant de leur donner cette bourse et de leur permettre de travailler auprès d'un professionel de leur choix. On devrait donner au professionnel la possibilité d'installer un atelier capable de recevoir quelques élèves, et puis voilà! Tout cela coûterait moins cher que d'installer un lourd système scolaire, et ce serait bien plus enrichissant. Si le gars qui travaille chez le professionnel est déçu, rien ne devrait l'empêcher de changer de maître. D'abord, le fait de changer est certainement excellent pour lui. Il faut lui donner la possibilité de se chercher, de voir ce qui se fait, de trouver sa place. Ce qui est tout à fait impossible dans une école où on enseigne le dessin comme on enseigne les maths, ou je ne sais quoi... De plus, la fréquentation de ces ateliers permettrait à de véritables artistes de pratiquer leur art et d'en vivre.

- Mais vous ne parlez pas ici des professionnels de la bande dessinée?

- Non. Je parle de peinture, de sculpture, des arts décoratifs en général... (...) C'est vrai aussi qu'il existe des écoles dont les professeurs sont de véritables artistes, et qui donnent un enseignement réellement valable. Mais il faut savoir que ces écoles sont rares. L'école devrait être un moyen de permettre à l'élève de suivre son enseignement auprès du maître de son choix. Un peu comme ce qui se faisait au Moyen Âge et plus tard.

- Comme les Compagnons du Tour de France?

- C'est exactement ça.

__________________________
Philippe Vandooren, "Franquin/Jijé - Comment on devient créateur de bandes dessinées", 1969, réédition Niffle 2014.